« L’Œil du chien qui hurle la nuit »

“Voir plus loin, voir dans l’invisible, à travers l’espace et le temps” nous murmure Jean-Claude Ameisen. Photographier cette zone inatteignable de notre conscience où tout devient possible, plus sombre, plus grand, plus dense… Cet ailleurs pourtant si proche. Capter les rêves, l’espace-temps de notre sommeil, où passé et présent se mêlent, où l’on se souvient de ce qui viendra demain. Cet univers sur lequel nous n’avons aucune prise, où l’on peut voler, où l’on a si peur, où l’on aime si fort… Flux et reflux entre douceur et angoisse, netteté et disparition, étrangeté et réel. Photographier nos images mentales, celles qui s’enchaînent à toute vitesse quand on rêve, celles qu’on invente de toutes pièces et qu’on est pourtant convaincu d’avoir vécu. Celles qui s’effacent quand on essaie de les écrire. Retenir les brumes de l’imaginaire qui flottent, bien réel, au moment du réveil… avant de s’évaporer quand le jour se lève. Fouiller les pixels de sa mémoire, au plus profond de nous, et en garder une trace incertaine sur la surface sensible du capteur numérique.

Claire Jolin, Scy-Chazelles 2013

Voir la série…

Evénements liés…

  • Mai 2014 :
    « Neuf rêves » / Exposition collective de 9 dytiques 40 x 53 cm /
    18e Biennale Internationale de l’Image à Nancy (F)
  • Avril 2014 /
    « Rêves lucides » / 3e prix /
    Concours National Auteur 1 FPF 2014
  • Septembre 2013  /
    « Traces » / Exposition solo de 18 tirages 40 x 60 cm /
    Galerie Photo Forum à Metz (F)
  • Mai 2013 /
    « Rêves lucides » / 1er prix /
    Concours Régional Auteur 1 FPF 2013
  • Janvier 2013 /
    « Traces » / Exposition collective de 20 tirages 40 x 60 cm /
    Tufa de Trèves (D)