Nous étions anges

Créer des images pour affronter le monde Enfant, je pensais que le monde n’existait pas, que je l’inventais au fur et à mesure. Dans la toute petite enfance, les pensées-images, réelles, imaginaires et rêvées, ne font qu’un. De cet âge, je garde un souvenir influent et contrasté, mêlé de danger, peur, vide, mais aussi de joie à l’état brut, d’énergie incommensurable… Mais peu à peu les images du monde des adultes ont pris de plus en plus de place jusqu’à recouvrir les miennes. Ce passage vers l’âge de raison est une perte : l’accès conscient aux pensées-images originelles m’échappe définitivement. …